Turner Twins, acrobats, 1937 / by Sam HoodNetBSD dispose depuis la version 4.0 d'une implémentation du protocole CARP. Il s'agit d'un protocole, à l'origine prévu pour les routeurs, permettant à un groupe de machines de disposer d'une adresse IP flottante. Si la machine principale venait à être indisponible, une machine secondaire peut alors prendre le relai. CARP permet donc de mettre en place de la haute disponibilité.

Je me suis amusé à mettre en place une configuration CARP sur les deux serveurs DNS de mon LAN. Pourquoi ? J'ai remarqué que bien souvent, selon les OS, quand on spécifie deux serveurs DNS dans les paramètres réseau, même si la redondance est là, on peut sentir un ralentissement :

  • le client va faire du round-robin et donc régulièrement des requêtes vont échouer ;
  • le client va d'abord s'adresser au premier serveur DNS de sa liste, et si celui-ci est indisponible, il attendra un timeout avant de passer au suivant.

Il y a probablement d'autres moyens d'adresser ces problèmes, mais cela m'a fourni une excuse de jouer avec CARP, c'est le plus important :)

CARP se présente en fait sous forme d'une carte réseau fictive dont le pilote est disponible dans le noyau. Quand je dis disponible, c'est qu'en théorie l'option est compilée dans le noyau GENERIC, mais cela n'est pas forcément le cas sur toutes les plateformes. Ainsi, j'ai dû recompiler un noyau contenant pseudo-device carp.

Une fois que CARP est bien disponible, il suffit tout simplement de créer une nouvelle interface réseau sur chaque machine. La machine principale aura un poids plus fort que la machine secondaire, et portera l'adresse IP flottante en temps normal.

Sur la machine principale :

# ifconfig carp0 create
# ifconfig carp0 vhid 101 pass motdepassehalakon 10.13.37.42 netmask 255.255.255.0

Sur la machine secondaire :

# ifconfig carp0 create
# ifconfig carp0 vhid 100 pass motdepassehalakon 10.13.37.42 netmask 255.255.255.0

On peut alors vérifier que l'adresse IP flottante est joignable. A noter la présence d'un mot de passe permettant de limiter les cas de "vol d'IP flottante", ici positionné à "motdepassehalakon"

Pour que cela tienne au redémarrage, il faut bien entendu que la configuration soit enregistrée quelque part. En fait, en terme de configuration, il s'agit tout simplement de la configuration de la carte réseau carp0, ici sur la machine principale :

$ cat /etc/ifconfig.carp0
create
up
vhid 101 pass motdepassehalakon 10.13.37.42 255.255.255.0

Ensuite sur la machine secondaire :

$ cat /etc/ifconfig.carp0
create
up
vhid 100 pass motdepassehalakon 10.13.37.42 255.255.255.0

Maintenant, il ne reste plus qu'à tester... en débranchant la prise !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux !

Crédit photo : State Library of New South Wales - Turner Twins, acrobats, 1937 / by Sam Hood.