Meurs, FTP, meurs !