Dans un billet précédent, j'avais réalisé une installation vraiment minimale de CentOS 7. Si globalement le cahier des charges était respecté, je me suis heurté à quelques petites déconvenues, je me suis donc dit qu'un billet sous forme d'errata ne serait pas de trop.

SELinux

Bon, d'accord, SELinux est probablement l'un des composants de CentOS, Fedora et RHEL le plus détesté (ou est-ce systemd ?), car nombreux sont encore les tutoriaux qui commencent par demander de désactiver celui-ci (à tort). Bref, si comme moi vous vous attendez à ce que votre système minimaliste soit paramétré en "Enforcing" (après tout c'est marqué dans le kickstart), pas de chance. Tapez 20 fois la commande setenforce Enforcing si vous voulez, la réponse sera la même : non.

Pourquoi ? Parce que votre serviteur, en allant tailler dans les paquets à la tronçonneuse, s'est débarrassé des politiques SELinux. Sans politique, cela fonctionne moins bien. Comment on les obtient ? En installant deux paquets : selinux-policy et selinux-policy-targeted. N'envisagez pas un seul instant de n'installer que le premier : le système se bloquera au démarrage.

scp

Quand on est sur une machine serveur, il n'est a priori pas nécessaire d'installer un quelconque client, sauf cas exceptionnel et identifié. En voici un : sans installer le paquet openssh-clients sur mon serveur minimaliste, je ne peux pas faire de scp vers celui-ci. Je suppose que le binaire scp doit être appelé à un moment quelconque côté serveur, mais toujours est-il que sans, bein ça ne fonctionne pas.

Perl et la locale

Celui-ci est assez tordu et concerne les paramétrages de langue. Il se trouve qu'après avoir installé Perl sur ce serveur minimaliste, j'ai voulu lancer un script utilisant ce langage. J'ai eu droit, durant les scripts, à un message de ce genre :

perl: warning: Falling back to the standard locale ("C").

Alors le pourquoi exact, je ne suis toujours pas certain, je suspecte qu'il manque un paquet et que celui-ci (toujours pas identifié) fait un paramétrage particulier, toujours est-il que je me voyais mal modifier ma configuration OpenSSH pour aller jouer avec les variables d'environnement exportées par ce dernier. J'ai préféré finalement ajouter deux petites lignes à /etc/environment :

LANG=en_US.utf-8
LC_ALL=en_US.utf-8

Cela force le système en anglais américain, en UTF-8.

Les logs

Bon alors celle-là, elle est fantastique : rsyslog n'est du coup plus installé par défaut et certains logiciels n'envoient plus de log, comme OpenSSH : j'ai voulu diagnostiquer des erreurs de connexion SSH et je n'avais pas de fichier /var/log/secure ! En effet, par défaut OpenSSH sous CentOS utilise le protocole syslog pour fournir ses logs. A noter aussi que logrotate manquait, ce qui aurait pu s'avérer plus dramatique au bout de quelques mois sur une machine de production.

C'est tout ?

Ce n'est probablement que le début. Je me rends compte à l'usage qu'il me manque pas mal de choses de mon petit confort (vim, less, tmux...). Un autre paquet que je n'ai pas encore réinstallé est NetworkManager, à voir si cela devient vraiment pratique.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux !

Crédit photo : Adam Sherez - Same but different.